Les oiseaux naturalisés

-A A +A

 

Afin de donner corps aux gravures de Buffon, des oiseaux naturalisés sont présentés dans les espaces d'exposition. Ces oiseaux ont fait l'objet d'un prêt de la part du musée de Saint-Gilles et de l'Université de Montpellier.


Le parallèle entre la gravure et l'oiseau naturalisé est saisissant : l'éclat de la couleur du loriot par exemple ou encore les détails du plumage de la huppe fasciée montrent la précision du travail de dessin et de mise en couleur réalisés par François-Nicolas Martinet.


Quatorze espèces différentes sont représentées à travers ces prêts. Dix d'entre elles sont considérées comme espèces protégées nous rappelant ainsi la rareté de ces oiseaux.

 

Huppe fasciée
(Université de Montpellier)

 

Perdrix rouge
(Université de Montpellier)

 

Vue du musée (cabinet des curieux) "Le Loriot", vue du musée (cabinet Médard)